Je n’ai pas encore réussi le portrait de l’ami, encore moins celui de Mirabelle, cependant, les bonnes résolutions se bousculent dans ma tête...

Six mois de travail sérieux sur le visage ayant porté leurs fruits, je me donne pour objectif d’être capable de faire des croquis rapides corrects, justes, d’ici six mois - au mois d’août, donc.

D’ici là, si tout va bien, il y aura de nouvelles peintures...

Et pour le corps, comme je vais rester mauvais, frustré, presque en colère lors des séances de modèle vivant, une idée m’est venue : aller tous les samedis matins dans mon café préféré à Avallon, avec ma tablette, pour dessiner des corps dans la rue, pendant le marché, et pourquoi pas des visages.

J’ai l’impression de cette façon que je ferais de progrès rapides sur les proportions.