La réussite d’une peinture samedi m’a perturbé. Je suis monté sur un petit nuage comme si j’avais bu et j’en suis redescendu.

Greco, le Christ qui regarde vers le Ciel, en haut à gauche du tableau, tandis que d’autres se partagent sa tunique, s’est avéré une impasse. Idem pour sa Vierge Marie. Je n’avais pas pour l’instant les moyens, le savoir faire, pour jouer avec l’œuvre de ce grand peintre.

Aujourd’hui, raisonnablement, humblement, je reviens sur le chemin que j’ai commencé à emprunter en avril 2019 (deux portraits inventés, des essais, de femmes à la peinture noire et blanche, s’en était suivi une Pharaone ressemblant vaguement à ma mère, puis une Peggy Guggenheim jeune et vieille à la fois).

Je ne sors plus de cette idée (jusqu’à la prochaine fois) : parfaire mon apprentissage de peintre en tentant, à chaque fois, de réaliser une Belle Ferronnière.