Mercredi 2 octobre 2019

Encore un bon dessin aujourd’hui.

À partir du moment où j’en retire de la satisfaction, je décrète qu’il est bon. Mais je sais être aussi réaliste et considérer qu’il n’est bon que par rapport à là où j’en suis de mon apprentissage, et pas dans l’absolu.

La réflexion du jour, donc, après ce dessin satisfaisant, est que le mieux que j’ai à faire en ce moment serait de me spécialiser dans le portrait non ressemblant. Ce sera, je pense, la meilleure façon d’apprendre à faire des têtes qui se tiennent, expriment un peu quelque chose.

Ce qui ne veut pas dire que je lâche l’affaire du Gabin de mon frère ou que je renonce à l’ambition d’être capable un jour, en cinq minutes, trois coups de crayon, de faire le portrait de quelqu’un.

2/10/19