Dimanche 25 août 2019

Mon problème existentiel du moment, bien minime, est de savoir ce que j’ai à faire en tant qu’artiste.

Je suis dans le flou. Je suis persuadé d’avoir des choses à exprimer mais je ne sais pas comment.

Est-ce que ces trente années d’occupation professionnelle - trente années d’attente et de frustration -, m’auraient fait prendre un mauvais pli ? C’est probable.

En attendant, je ne peux que suivre le conseil d’Alexandra David Néel.

Je dois aussi me nourrir un peu mieux pour avoir envie de me mettre à table lorsqu’il est l’heure et ne pas, comme hier soir, boire trois verres de vin blanc avant de m’asseoir devant un plat de tristes pâtes.

Bref, un peu d’écriture, un peu de dessin, un peu de patience et de courage.