Mardi 28 mai 2019

« Ne rien faire », comme je l’écrivais samedi, « ne plus me soucier de l’avenir », comme je l’écrivais dimanche, semble avoir porté ses fruits.

Réalisation d’un ensemble de trois figures en terre dimanche. Cela faisait des mois que j’y pensais sans pour autant parvenir à m’y mettre. J’ai commencé par la figure au sol, un peu en boule et, comme je n’y arrivais pas, comme j’étais en train d’échouer, j’ai opté en cours de route pour une représentation moins réaliste. Et le résultat m’a plu, autant parce que j’avais évité l’échec, la déception, que parce c’était pas mal du tout. Cette figure n’étant pas destinée à être seule, mais accompagnée de deux autres, debouts. Je me suis imaginé réfléchir des mois avant de me lancer, alors que je me sentais bien, confiant. J’ai réalisé les deux accompagnatrices dans la foulée, en me disant que c’était bien que les trois soient faites dans le même état émotionnel. L’une est pleine d’empathie, l’autre se désintéresse complètement de cette femme au sol. Elle préfère rester dans son monde, dans sa rêverie.

Hier soir - est-ce lié ? - j’ai été plutôt bon au dessin.

Et aujourd’hui je songe à transformer certaines de mes petites femmes en terre - peu présentables comme elles sont, extrêmement fragiles - en bronzes.

Est-ce que je prendrais confiance en mon avenir d’artiste ?