Lundi 29 avril 2019

Tenter de faire de l’art ne me rend pas heureux. Je vais cesser d’y penser. Me contenter d’une vie paisible. Et faire par ci par là de petites oeuvres, quand cela me chantera.

Côté alcool, après avoir bu à nouveau un peu avec les stagiaires de Mirabelle, je me rends compte que ce n’est pas si négatif que ça, que je ne dois pas en faire une montagne, que je dois cependant rester sobre, très sobre jusqu’à ce que mon cerveau d’alcoolique et mon cerveau neuf aient trouvé un terrain d’entente.

Matériellement, je suis micro entrepreneur - Homme Toutes Mains, Petit Bricolage - depuis le premier avril. Ça démarre bien. J’ai bon espoir - en continuant de vivre avec rien, le minimum - de trouver un équilibre satisfaisant.