J’ai entendu récemment, à la radio, une enseignante à la retraite - deux mille euros de pension chaque mois, propriétaire de son logement -, qui disait qu’elle ne s’en sortait pas.

C’est une honte.

Si cette imbécile connaissait la situation de certaines personnes, elle se tairait, et réfléchirait peut-être à la pertinence de ses dépenses.