Aujourd’hui, après avoir fait deux trois bricoles nécessaires à ma survie, je me suis remis au lit. Il était onze heures. Au lit pour profiter de mon cadeau d’anniversaire, Sérotonine, de Monsieur Houellebecq. Cadeau que Mirabelle avait commandé à la librairie, que je suis allé chercher et que j’ai payé. J’ai relu la première page, que j’avais déjà lue à la Gare de Lyon. Elle n’avait pas bougé. Elle était parfaite.

Ce fut moins bien ensuite.