Jeudi 29 novembre 2018

L’un des avantages de la région parisienne, où je ne me sens pas bien, est d’être obligé de méditer. Pratique que j’ai tendance à oublier à Vézelay où il peut m’arriver d’être en méditation permanente.