Mardi 20 novembre 2018

Je commence de mener la vie d’artiste dont je rêve depuis trente ans. En décembre - ou en janvier -, j’aurai la possibilité d’exposer ailleurs que chez moi. Je verrai plus de monde, aurai plus de retours sur mon travail - même si moi je le trouve bon, sur la bonne voie, ça ne peux pas faire de mal, au contraire ! En conséquence, cet après-midi, je vais finaliser mon choix de photos.

Mais avant, lessive à Avallon. Kebab en attendant la lessive. Encore un bonheur qui, comme les grues, ne me coûtera pas trop d’argent.

Je ferai un bon feu ensuite, consistant, pour aider le linge à sécher dans le salon.

Et ce sera encore du bonheur que de regarder les flammes.