Je retrouve aujourd’hui, avec délice, l’humour de Vincent Ravalec :

« Quand ils repartent, absorbés par la nuit en direction des Causses, Thomas se sent en paix. Il songe à sa collection de tracteurs. Un joyau. Unique au monde, il en était certain. Le seigneur des Causses et des tracteurs. Ça lui convenait parfaitement. »

Sainte Croix Les Vaches, page 12.