Mardi 2 octobre 2018

Une très belle surprise hier, pendant la séance de modèle vivant. Je me suis aperçu que je commençais d’obtenir ce que je désirais, c’est-à-dire assembler les différentes parties du corps sans trop faire d’erreurs de proportion, c’est-à-dire savoir dessiner. Je pouvais m’occuper de telle ou telle partie du corps sans oublier le reste. Mieux, je le « voyais », le « sentais »!

Une véritable bouffée de joie. De joie et de confiance. Et de plaisir ! Car dessiner de cette façon est agréable, alors que jusqu’à présent, même s’il m’arrivait d’être positivement étonné par certains dessins, j’étais plutôt à la mine, et je souffrais.

Bref, comme on ne peut être heureux de tout, j’ai décidé sur le champ que la prochaines séance serait consacrée aux mains - autant mes pieds étaient acceptables, autant mes mains étaient systématiquement ratées.

Je me vois déjà esquisser rapidement le corps - et s’il y a des erreurs ce ne sera pas grave, je suis conscient qu’il faudra encore du temps et du travail pour améliorer ma « vision », sentir comment les différentes parties « jouent » ensemble, accepter les formes étranges qu’elles peuvent prendre selon le point de vue -, pour conserver un maximum de temps pour les mains.

Je sens que cela va m’amuser !