Jeudi 13 septembre 2018

Une grande journée.

Avec Mirabelle, nous nous sommes levés tôt pour aller à Avallon faire changer deux pneus. Ceux de l’avant étaient également à changer mais nous avons préféré attendre quelques mois pour des raisons budgétaires.

De retour à la maison, comme c’était prévu, je tente d’arranger mon problème de Pôle Emploi.

Alors que je pensais que tout était en ordre depuis mon rendez-vous du 8 août, je me suis aperçu il y a quelques jours que ma demande d’allocations était bloquée. DDC. Demande de Documents Complémentaires. Ne trouvant nulle part de quels documents il s’agissait, j’ai appelée Mirabelle. Calmement, elle m’a dit de les appeler. Ça ne marchait pas. Elle m’a encouragé à faire un autre numéro, à suivre la procédure compliquée : bla-bla-bla, choisir la bonne touche, bla-bla-bla, choisir la bonne touche, etc… C’est elle qui appuyait sur les touches, car j’aurais sûrement, à cause de stress, à un moment ou à un autre choisi la mauvaise, et tout aurait été raté. Grâce à ma chérie, donc, j’ai fini par avoir quelqu’un à qui parler, et en cinq minutes, le problème était réglé. J’avais l’impression d’avoir vécu un miracle.

J’avais envoyé, depuis Vézelay, au mois de juillet, le mauvais papier - parce que le bon était dans ma boite aux lettres à Noisy le Grand. Lors de mon rendez-vous du 8 août, j’ai donné le bon document et tout aurait dû rentrer dans l’ordre, sauf qu’un humain, ou une machine était resté bloqué sur le mauvais document, ou alors c’est mon interlocuteur du 8 août qui aurait dû, avant de me dire que tout allait bien, s’assurer que mon erreur n’avait pas créer de blocage.

Bref, un petit miracle. Et si ce miracle dure encore un peu, je devrais recevoir d’ici quelques jours de l’argent sur mon compte.


***

Le second miracle est une sculpture. Après une séance de relaxation avec Augustin Trapenard, j’eus envie d’effacer le mauvais souvenir la déesse à deux balles, créée il y a quelques jours. Et elle a parfaitement été effacée. Et j’ai parfaitement repris confiance dans mes capacités. Car c’est la meilleure selon moi depuis ma Déesse 3 (ma petite merveille sortie d’Onnesaitou, haut lieu de prière au Paléolithique, qui aurait un peu trop fréquenté les modernes).

Je vous parlerai de cette neuvième sculpture quand elle sera sèche, si elle continue de m’éblouir.