Samedi 1er septembre 2018

Pas d’écriture mercredi. Nous sommes partis tôt pour Clermont-Ferrand. Mon père a eu quatre-vingt un ans le douze août.

Jeudi, une note, après être allé visiter le Centre Photographique à l’Hôtel Fontfreyde :

« Ce que j’ai vu de mieux à l’Hôtel Fontfreyde, Centre Photographique de Clermont-Ferrand, est une peinture faite dans un miroir par des bactéries. Allez-y. Elle est située dans la salle 3 et elle vaut le détour ! »

Le reste, à part des portraits, est très « Contemporain ». C’est-à-dire que ça ressemble à des photos ratées, volontairement ratées, volontairement tristes. C’est ainsi. C’est la partie de l’art défendue par l’intelligentsia.

Toujours pas d’écriture vendredi. Nous nous sommes levés tôt pour aller au marché. Mirabelle voulait des fromages. Et puis M., la voisine qui emmène d’habitude mon père au marché était absente. Ce fut donc bien utile. J’ai déposé ensuite Mirabelle en ville pour qu’elle attrape un Blablacar qui allait l’emporter jusque dans Les Alpes. Une note tout de même :

« C’est en arrangeant le lit, vendredi, en fin de matinée, que je me suis aperçu qu’avec Mirabelle nous avions dormi, paisiblement, dans le lit où ma mère était morte, en avril 2017. »