Vendredi 24 août 2018

Je trouve mon rythme mais… Pas encore.

Je vais devoir méditer un peu plus.

Une première séance pour me dés-embrumer l’esprit, une seconde après la promenade du chien et un café au café, pour savoir ce que j’ai de mieux à faire de cette journée, car je ne peux prévoir. Mon petit lac est tellement capricieux que, si je lui dit : « demain, nous allons faire ça et ça », il se rebelle, me gâche la vie et le plaisir. Il faut pour cet olibrius que cela ressemble à une surprise. « Et si nous faisions ça ? » pile au moment où ce zigoto en a envie, où c’est possible de le faire.

Côté alcool, attention. Tout allait bien et puis… Cela fait deux jours que je prends l’apéro une heure avant le groupe - 3ème et dernier stage de piano.

Quand Mirabelle sera à Paris lundi, quand elle sera dans les Alpes la semaine suivante, sevrage complet, parce que seul ici, je ne vais pas pouvoir me maîtriser, ce sera le dérapage assuré.