Vendredi 24 août 2018

Je trouve mon rythme mais… Pas encore…

Je vais devoir méditer un peu plus.

Une première séance pour me dés-embrumer l’esprit. Une seconde après la promenade du chien et un second dés-embrumage au café, pour savoir ce que j’ai de mieux à faire de cette journée. Car je ne peux prévoir. Mon petit lac est tellement capricieux que, si je lui dit : « demain, nous allons faire ça et ça », il se rebelle, me gâche le plaisir et la vie. Il faut, pour cet olibrius, que cela ressemble à une surprise. Et si nous faisions ça ? pile au moment où il en a envie et où c’est possible de le faire.

Côté alcool, attention. Tout allait bien et puis… Cela fait deux jours que je prends l’apéro une heure avant le groupe (3ème et dernier stage de piano).

Quand Mirabelle sera à Paris lundi, quand elle sera dans les Alpes la semaine suivante, sevrage complet, parce que seul ici, si je ne me maîtrise pas, le dérapage sera assuré.