Mercredi 18 juillet 2018

Hier, après avoir emballé mes photos et avant de tondre la pelouse, j’ai fait un saut à Paris pour acheter un mannequin de bois et un carnet de croquis. Si les gens n’osent pas franchir la porte lors de mon expo, j’aurai de quoi m’occuper.


***

J’ai également rapporté mes cailloux. Je pourrai ainsi commencer ma recherche d’Objets Contents Pour Rien.

Et puis j’ai mes écrits à corriger, le jardin...

La vie ici s’annonce active et heureuse.