Voyage au bout de la Lumière

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 3 novembre 2019

Une peinture que je n'attendais pas

Dimanche 3 novembre 2019

Le fusain n’a pas été magique, pas plus que la gomme - mie de pain - qui est sensée l’effacer.

Je me suis raccroché aux branches, j’ai ressorti le bon vieux graphite et la gomme pas magique.

Ensuite, pour travailler encore, gommer les imperfections, j’ai utilisé de la peinture blanche - industrielle -, et puis de la peinture noire, pour conserver mes traits de fusain et de crayon.

Je me suis bien battu.

Et, finalement, le fusain a peut-être été magique, puisque je viens de réaliser ma première peinture en noire et blanc depuis le mois de mai.

03/11/19

03/11/19-2

jeudi 31 octobre 2019

Encouragé par Léonard de Vinci !

Je progresse.

J’ai acheté ce matin le matériel nécessaire pour dessiner au fusain et je ne suis pas inquiet, angoissé. J’ai même hâte de m’y mettre cet après-midi, sereinement, de réaliser enfin un premier dessin avec la gomme magique ! Je me doute que ce ne sera pas magique, qu’il faudra travailler, échouer, avant de maîtriser ces nouveaux outils, mais cela me plaît.

Hier, j’ai eu de la chance. Après un premier dessin sur tablette, moyen, correct, sans plus, mais avec un petit quelque chose de bien, j’ai réalisé rapidement, sur papier, une esquisse qui m’a positivement étonné, que je me suis empressé de ne pas continuer.

Quand je la regarde, j’ai l’impression que Léonard de Vinci, depuis l’au-delà, a guidé ma main pour m’encourager.

30/10/19

30/10/19-2

Le bout du tunnel pour Mirabelle ?

Jeudi 31 octobre 2019

Le neurochirurgien pense qu’il faut opérer sans tarder - un morceau de disque s’est glissé dans le canal rachidien. Comme les urgentistes de Dijon, il considère que l’opération ne garantit pas la récupération de ce qui a été abîmé mais, contrairement à ces derniers - qui restent muets - il pense que cela évitera de nouveaux problèmes qui ne manqueront pas de surgir, le temps passant, si l’on ne fait rien.

On peut penser qu’il pense à son niveau de vie, à la bonne santé de la clinique pour laquelle il travaille. On peut aussi penser qu’il a raison, qu’il faut faire quelque chose.

Pour ma part, vu le suivi désastreux dont Mirabelle a bénéficié depuis deux mois, il n’y a pas à tergiverser.

mercredi 30 octobre 2019

Le mauvais suivi médical continue

Mercredi 30 octobre 2019

L’hôpital de Dijon n’a pas appelé la semaine dernière. Mirabelle a réussi à les joindre lundi. Le neurochirurgien aurait sur son bureau une pile de dossiers en retard.

Heureusement qu’elle avait obtenu un autre rendez-vous à Paris (c’est pour aujourd’hui). J’espère qu’elle tombera sur quelqu’un d’un peu concerné, qui lui dira ce qu’il faut faire ou ne pas faire pour guérir, au moins pour éviter que sa perte de motricité de la jambe gauche ne prenne de l’ampleur.

Hier, je l’ai emmenée à Paris. Elle était heureuse. Elle emménageait dans son nouveau chez elle, sur le versant nord de Montmartre.

Les choses s'organisent

Mardi 29 octobre 2019

Alors que les nuages touchent le sol aujourd’hui, il semble qu’à l’intérieur de mon petit coeur, une éclaircie s’annonce.

Moins d’inquiétude, plus de confiance.

Après la séance de modèle vivant hier soir - lors de laquelle j’ai pris peu de plaisir, bien qu’il y ait assez peu de feuilles qui iront à la poubelle - j’ai décidé de me consacrer pleinement au portrait.

Je sens que c’est cette voie que je dois explorer, creuser, pousser à son extrémité.

Concernant la photographie, je vais cesser de chercher des compositions dans des photos plus larges, car je sais désormais que pour jouer à cela, il faut du matériel professionnel. Ce qui ne va pas m’empêcher, comme ce matin, de prendre des clichés en me promenant. Et pour l’expo prévue au mois de mai, à Saint-Aubin-Château-Neuf, je ferai le moins de frais possible.

lundi 28 octobre 2019

Ça avance...

Lundi 28 octobre 2019

Mon approche du dessin évolue.

Je crois que suis en train de trouver ma façon de faire.

Je ne cherche plus la ressemblance, seulement que le dessin se tienne, que la figure représentée soit crédible. Ensuite, dès que le dessin exprime ce que je veux, je m’arrête.

28/10/19

samedi 26 octobre 2019

Dessin suite

Version papier

26/10/19

vendredi 25 octobre 2019

Dessin

Un dessin commencé hier sur papier, poursuivi aujourd’hui sur tablette.

Demain, si tout va bien, je continuerai celui qui a été commencé sur papier, en espérant qu’il sera un peu différent de celui que je vous présente ce soir.

25/10/19

Photographie

Vendredi 25 octobre 2019

Après avoir montré mes photos à l’homme qui a fabriqué les robes de scène de Mylène Farmer sous les directives de Jean Paul Gaultier, je sais à quoi m’en tenir : acheter du matériel professionnel pour pouvoir faire de grands formats, par exemple pour cette image :

E3/25

jeudi 24 octobre 2019

Mon chemin d'artiste, mes ambitions, se précisent

Jeudi 24 octobre 2019

Un dessin hier, cela faisait longtemps…

A priori, je n’aime pas pousser les choses, améliorer. Dès que j’entrevois un petit quelque chose de réussi, d’artistique, qui exprime à peu prêt ce que je voulais exprimer, je m’arrête.

Je compte sur le temps.

Le temps et le travail.

je pense arriver un jour à un trait unique, instinctif, fluide, qui dira tout très vite et clairement.

23/10/19

23/10/19-2

- page 2 de 376 -