Voyage au bout de la Lumière

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 20 mars 2020

L’homme qui pense, suite

Et peut-être fin.

19/03/20

mercredi 18 mars 2020

L’homme qui pense

Comme je n’avais pas envie de m’occuper de la 3e et 4e tête, je me souvenu de « L’homme qui pense, qui se dit que ce n’est pas tous les jours facile », que je n’avais pas achevé sur papier, que j’avais travaillé sur tablette. Après une première séance de travail, je suis satisfait, confiant pour la suite.

18/03/20-2

Sixième tête

Fin du travail préparatoire sur tablette.

Un de ces jours, quand cela me prendra, je ferai la même chose sur papier, et ça donnera encore autre chose...

18/03/20

lundi 16 mars 2020

Début de la sixième tête

Recherche d’après un dessin de Léonard de Vinci.

16/03/20

dimanche 15 mars 2020

Fin provisoire de ma cinquième tête

15/03/20

Un petit quelque chose

Hier, j’ai voulu bien faire, le nez la bouche les yeux de ma cinquième tête, et elle a perdu son âme, une partie de son âme. J’ai insisté avec la tablette pour faire mieux, ressemblant, et l’âme a complètement disparu.

Le travail du jour sera donc de terminer au mieux cette peinture sans chercher cette fois à faire bien, réaliste, mais en tentant de faire en sorte que lorsqu’on la regarde, il se passe un petit quelque chose.

samedi 14 mars 2020

Quatrième tête

État actuel (sur tablette) de la quatrième tête.

14/03/20

Je ne suis pas logique

Je ne suis pas logique. Je veux faire des choses extraordinaires, presque impossibles, et je me plains et je fatigue dès que c’est difficile…

Haut les coeurs !

Au boulot !

vendredi 13 mars 2020

Une procrastination efficace

J’ai songé, en écoutant Trapenard, que j’allais aller au bout de cette quatrième tête (dès que j’aurai un peu plus de maîtrise du graphite et de peinture blanche) et, dans la foulée, pourquoi ne pas arranger la troisième qui me plaît sur tablette mais reste trop peu satisfaisante sur papier ? Enfin, cette idée de m’inspirer de Léonard de Vinci pour finir ma quatrième tête m’a fait trouvé le point de départ de la sixième : ce sera un dessin de Léonard Vinci.

Procrastination

J’ai corrigé ce matin (sur tablette) ma quatrième tête, celle que j’appelais jusqu’à présent « la bouillie », celle qui va bientôt changer de nom. Je me suis inspiré de Léonard de Vinci pour lui trouver un autre nez, une autre bouche. Je continuerai plus tard avec les yeux.

J’ai écouté Trapenard, Betty Catroux - qui m’a apporté moins de plaisir qu’Alison Wheeler. Je n’avais pas envie de me confronter à ma cinquième tête. Je procrastinais.

Maintenant, Mirabelle fait cuire des légumes et, dans quinze minutes, je ferai frire des aiguillettes de poulet marinées avec du citron et autre chose - l’un de mes plats préférés chez ma bouchère de Saint Père.

Peut-être m’y mettrai-je cet après-midi ? Ce sera une bonne façon de différer le travail d’élagueur bucheron qui m’attend après que notre saule se soit fait trois fois récemment étêté par le vent.

- page 2 de 389 -